PG: Cours d'agronomie

Dans le cadre de l’accord entre en l’université Mohamed khider Biskra – Algérie et l’Université de Rennes -1 France, les Professeurs Ahmed Aïdoud & Abdelkader Aïnouche donneront du 14 au 18 décembre 2013, des cours au niveau de la salle de conférence du Département d'agronomie .

 

Thème I - Relation symbiotique plante- microorganisme ;

Thème II- la Phylogénie ;

Thème III- Vulnérabilité des parcours pastoraux ;

Thème IV- procédure d’évaluation fonctionnelle des parcours pastoraux.

 

Ahmed Aïdoud a suivi ses études secondaires puis supérieures à Alger en biologie. Il est enseignant-chercheur et a exercé  à l’université Houari Boumédiène d’Alger (USTHB) de 1975 à 1993 puis à l’université de Rennes en France.En recherche, il s’est spécialisé en écologie: fonctionnement et dynamique des écosystèmes. L’une de ses principales activités de recherche a été l'évaluation des fonctions et servicesdans des écosystèmes. Cette activité a débuté en 1975 dans les steppes arides des Hautes Plaines où il fallait évaluer la productivité primaire nette et l’offre fourragère, principal service "exploité" de ces contrées. En raison de l’extrême variabilité de ce milieu, une surveillance à long terme a été nécessaire dans des sites permanents, surveillance qui a permis de mesurer avec précision l’importance de la désertification et la part du climat et de la pression humaine, en tant que principales causes, dans la dégradation. A. Aidoud a ensuite élargi ses activités à d’autres milieux : zones humides européennes, forêts et prairies atlantiques. Il a participé à une série de projets européens de recherche pour développer des procédures d'évaluation fonctionnelle des zones humides à l'échelle de l'Europe. Cette même approche est en voie de développement dans les prairies humides pâturées atlantiques. La finalité est de fournir, à travers des analyses multicritères, des aides à la décision pour la gestion et la restauration par des actions d'ingénierie écologique.

 

 

Abdelkader Aïnouche a obtenu son diplôme d’Etudes Supérieures en Biologie (option Génétique Ecologique) puis de Magister à l’Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène (USTHB), Bab Ezzouar (Algérie), son doctorat à l’Université de Rennes 1 (France), et réalisé une année de recherches postdoctorales à l’Université d’Alberta    (Edmonton, Canada). Il a successivement occupé les fonctions d’enseignant-chercheur à l’USTHB (Algérie) puis de Maître de Conférences à l’Université de Rennes (France) où il exerce actuellement. Il dispense des enseignements fondamentaux (Licence) en Diversité du Vivant, Biologie Végétale et Botanique, et des enseignements spécialisés (Masters) en Phylogénie Moléculaire, Dynamique des Gènes et des Génomes, Evolution des Plantes, Interactions symbiotiques plantes-micro-organismes. Ses recherches concernent la systématique phylogénétique,  l’évolution des plantes (diversité phénotypique et génétique) et la dynamique du génome. Les travaux qu’il mène actuellement dans l’Unité Mixte de Recherches du CNRS et de l’Université de Rennes 1 (UMR Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution) visent la compréhension des mécanismes à l’origine de la biodiversité et plus particulièrement le rôle des variations  de la taille du génome (résultant de duplications et/ou de l’activité d’éléments transposables) dans la spéciation et l’adaptation des plantes. Les modèles étudiés concernent plus particulièrement les légumineuses (Génistées : lupins, ajoncs).

En ligne...

Nous avons 187 invités et aucun membre en ligne